Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 19:31

PARIS, 5 oct 2010 (AFP) - "Les mannequins russes de 15 ans, on en a trop vu", résume Karl Lagerfeld : cette semaine, les défilés parisiens ont fait place à des femmes matures, d'anciens mannequins ou même des anonymes, les créateurs se disant en quête de plus de réalisme, de féminité et de personnalité.


Ines de la Fressange défilant lors du dernier défilé Chanel.

Photo : Pixel Formula


"La minette, ça suffit ! La mode n'est pas réservée aux mineures", insiste mardi le styliste de Chanel auprès de l'AFP, à l'issue d'une collection pour laquelle il a fait défiler Inès de la Fressange, mannequin vedette de la maison dans les années 1980, mais aussi Stella Tenant, top-model de la décennie suivante.

 

Et il est loin d'être le seul. La veille, Giles Deacon pour Ungaro a demandé à quelques amies, dont une quinquagénaire, de jouer les mannequins d'un jour. "Je crée pour des femmes +femmes+, pas pour des bébés", a plaisanté le couturier britannique aux larges lunettes.

 

"Il existe des beautés de tous âges. Ce que je veux montrer, ce sont des personnalités fortes", a-t-il expliqué à l'AFP, faisant écho aux démarches similaires cette saison de John Galliano pour sa propre marque, de Nicolas Ghesquière chez Balenciaga, qui a intégré des non-professionnelles et une femme enceinte à son défilé, ou encore de Jean Paul Gaultier, franc-tireur de la mode, qui a présenté des modèles aux rondeurs inhabituelles.

 

Nicolas Ghesquière a fait procéder à un "street casting" pour trouver des modèles hors-norme. "Je veux insister sur l'individualité, alors que dans les défilés on a tendance à cloner les filles et gommer leurs personnalités, a-t-il expliqué à l'AFP. J'ai voulu montrer différents types de femmes".

 

Pour Patrick Lemire, directeur du "booking" à l'agence de mannequins Marylin Agency à Paris, un "vrai tournant" est amorcé.

 

"Les créateurs n'ont plus envie de montrer des filles trop jeunes qui ne sont pas encore vraiment des femmes", explique-t-il à l'AFP. "On revient à une femme mature, affirmée, qui n'a peur de rien et qui assume les vêtements qu'elle porte", dit-il.

 

"Nos petites jeunes sont moins sollicitées pour les défilés. L'obsession de trouver des +new faces+ s'estompe", remarque ce professionnel, qui se dit "ravi" de ce "retour à la réalité et aux femmes qui ont des formes".

 

"C'est comme si les créateurs avaient compris qu'il faut être une vraie femme pour être réellement élégante", ajoute-t-il.

 

Ce tournant avait été esquissé en mars lors de la dernière saison, notamment chez Prada à Milan ou chez Vuitton, avec des silhouettes de femmes plus matures, aux tailles marquées. Marc Jacobs (pour Vuitton) avait d'ailleurs "casté" les ex-top Laeticia Casta, à la poitrine généreuse, et Elle Macpherson.

 

Cette tendance s'est poursuivie dans les magazines, avant de s'exprimer clairement cette saison.

 

Pour Jean-Jacques Picart, consultant mode et luxe, cette évolution signifie qu'"on est moins dans le glamour et plus dans la réalité".

 

La crise "force tout le monde à être plus rigoureux et à proposer des vêtements qui ont du sens, et du bon sens, c'est-à-dire qui peuvent être portés de manière différente par une femme de 20 ans et de 50 ans", illustre-t-il.

 

Faire appel à des visages connus des années 1980 ou 1990, c'est une façon pour les maisons d'"affirmer leurs marques" en temps de crise, souligne Patrick Lemire. Mais pour Jean-Jacques Picart, il s'agit davantage de "rappeler les belles années" d'avant : "Ces visages sont associés aux années d'or de la mode, une époque où la mode était très à la mode".

D'après la newsletter n°742 de FashionMag, par Gersende RAMBOURG

Repost 0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 15:08
FashionMag avait annoncé le lancement de la nouvelle signature de marque de Comptoir des Cotonniers, "La Mère, La Fille & La Mode". Le dernier visuel présenté met en scène un duo très parisien: Sylvie Ebel, DGA de l'IFM, et sa fille Louise.

Institut Français de la Mode, Comptoir des Cotonniers 
Sylvie Ebel, DGA de l'IFM, et sa fille Louise

L’une est Directrice Générale adjointe de l'IFM, l’autre est connue pour son blog Misspandora.fr, ensemble Sylvie Ebel et sa fille Louise forment le dernier duo choisi par Comptoir des Cotonniers pour illustrer la campagne "mères et filles" de l'automne 2010.

Plus dévergondée dans l’esprit et piquante dans le ton, celle-ci lance "I LOVE et I HATE" avec les appréciations personnelles de la mère et la fille qui révèlent ce qu’elles aiment et détestent.

D'après la newsletter n°925 de FashionMag, Par Céline Vautard

 

Repost 0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 14:48

Depuis le départ de Christophe Lemaire pour Hermès, Lacoste était à la recherche d’un nouveau Directeur Artistique. C’est Felipe Oliveira Baptista qui assure le style du crocodile depuis le 1er septembre et ce pour toutes les lignes.

Bienvenue à lui!

 

D'après la newsletter n°916 de FashionMag

Repost 0
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 14:39

Après avoir posé pour Emporio Armani Underwear et Armani Jeans, Megan Fox sera désormais le visage des produits Armani Cosmetics.

 

D'après la newsletter n°709 de FashionMag

Repost 0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 00:51
La blogueuse a photographié la campagne pub automne-hiver 2010 de Love Moschino. Une collaboration qui s’est faite grâce à Rossella Jardini, Directrice Artistique de Moschino, avec qui Garance Doré avait déjà mené des projets.


Campagne Love Moschino par Garance Doré

Celle qui semblait vouloir garder ses distances par rapport aux marques s’est apparemment laissée séduire par Love Moschino. Il faut dire que Garance Doré et Rossella Jardini ont déjà collaboré pour des bijoux vintage, des objets design, des livres, des images, et des sites web à cheval entre recherche traditionnelle et nouveau média. "Garance Doré a exprimé à plusieurs reprises le fait que les médias sur papier et en ligne peuvent heureusement exister côte à côte, explique un communiqué de la marque. Cette interaction peut créer des collaborations intéressantes, d’où la campagne de publicité Love Moschino".

Fidèle à son esprit,
Garance Doré a photographié comme pour son blog des looks de rues sauf qu’ici ce sont des modèles en tenues Love Moschino dans les rues de Milan.
"Nous avons voulu célébrer l’individualité", conclut le communiqué.

D'après la newsletter n°885 de FashionMag, par Céline Vautard
Repost 0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 00:40
Lacoste poursuit la segmentation de son offre. La marque présentera au Bread&Butter sa nouvelle ligne L!ve. Celle-ci doit se substituer à Red! lancée en 2009.

"Les modèles de
Red! fonctionnent bien et nous avons du coup décidé de mieux identifier cette gamme. L!ve est un projet plus large", commente Laurent Vinay, Directeur marketing et communication de Devanlay, licencié du crocodile. Plus large donc, alors que Red! ne proposait qu'une quinzaine de modèles, L!ve proposera pour l'été 2011 une quarantaine de modèles homme, suivi à l'automne d'une vingtaine de modèles pour femmes.


Le nouveau concept de magasin.


La collection a pour "cible stylistique" les 18 - 25 ans. Pour appuyer ce nouveau lancement, la ligne aura sa propre campagne de publicité et surtout ses propres magasins. Dès septembre, la boutique new-yorkaise de Soho, qui dispose d'une centaine de mètres carrés, sera aux couleurs du nouveau concept. Suivront d'autres implantations dont celle du Marais avant la fin de l'année, ainsi que celles de Berlin et de Zurich. Ces concept stores proposeront à terme 40% de chaussures. Les vêtements y seront suspendus.

A moyen terme, l'objectif est d'avoir de 50 à 60 concept stores dédiés à
Lacoste L!ve. "Nous avons clairement notre légitimité sur ce créneau du vintage réactualisé", poursuit le manager. Lacoste, qui souhaite renouveler sa clientèle, mise de fait sur une segmentation claire de son offre. Le sportswear restera le cœur du business ; Mais, L!ve devrait rapidement représenter 10 % des ventes de la marque. La part de Lacoste Sport, plus technique, devrait être similaire. La gamme premium, Le Club, qui doit également rapidement prendre son indépendance devrait peser pour 8 % de l'activité du crocodile.

D'après la newsletter n°885 de FashionMag, par Bruno Joly
Repost 0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 23:27

PARIS, 14 juin 2010 (AFP) - Comme le "Birkin" d'Hermès ou le "Kate Moss" de Longchamp, la maison Lancel s'est offert la collaboration d'un mythe, Brigitte Bardot, pour lancer mardi le "B.B Bag", un sac "à l'image des goûts, de la vie et de la silhouette" de l'actrice.

 

La maroquinier français pour lequel "le sac à main est la clé d'entrée de la séduction féminine" a déjà réalisé une collection avec Isabelle Adjani.

Le "B.B Bag" en tweed ou en alcantara s'adresse, souligne la maison fondée en 1876, à "chaque femme qui veut avoir un peu de Bardot en elle".

D'un coût de 680 euros pour la version tweed entièrement biologique et 880 euros pour l'alcantara, le "Bardot" est fabriqué sans peaux, ni procédé chimique de coloration ou de tannage, sa marraine étant une fervente militante de la protection animale.

Ce sac "qui respecte la nature et les animaux" et se décline en bleu, rose, abricot, gris, ivoire ou moka, vise une clientèle éclectique de femmes.

L'"Adjani" de Lancel, cabas en cuir façon croco de près de 1.000 euros, est un succès et se vend aujourd'hui sur liste d'attente.

 

D'après la newsletter n°874 de FashionMag

Repost 0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 18:38

Lacoste et le groupe Devanlay, licencié mondiale textile de la marque au crocodile, travaillent à l'après Christophe Lemaire, qui partira en septembre pour remplacer Jean Paul Gaultier au poste de directeur de la création du prêt-à-porter féminin chez Hermès. La marque entend se rajeunir et reconquérir le marché féminin.

Christophe Lemaire, Lacoste
Lacoste Club printemps-été 2010


"La nouvelle organisation de la direction artistique de la marque sera annoncée d’ici la fin de l’année", annoncent les deux sociétés. "Elle permettra d’affirmer un nouveau regard stylistique pour le rajeunissement de la marque, la reconquête du marché féminin, l’affirmation de notre segmentation avec des collections très différenciées et de relancer l’activité commerciale, particulièrement aux Etats-Unis".

Christophe Lemaire avait été recruté par Lacoste en 2000 en tant que Directeur Artistique. Son départ "marque un tournant dans la stratégie générale de Lacoste et du groupe Devanlay qui vise à renouveler l’expression de la marque et à trouver de nouveaux relais de croissance", souligne Lacoste.

 

D'après la newsletter n°861 de FashionMag

 

Mon avis sur le sujet :

 

Déjà, je dis un grand bravo à Christophe Lemaire pour tout ce qu'il a fait pour la marque Lacoste!! Il a joué de manière intelligente sur les codes de la marque au crocodile et a réussit à lui redonner une seconde vie!

Repost 0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 00:04
Piaget a décidé de marquer le coup pour célébrer les 20 ans de sa collection de bijoux et de montres "Possession". La maison du groupe Richemont recrute Sienna Miller qui prend la pose sous l’objectif de Raymond Meier dans les studios Hudson de New York.

Piaget
Sienna Miller

Une video making-off du shooting s’est invitée sur la toile via Facebook, Youtube et le site de Piaget depuis le 17 mai.

Ambassadrice du parfum féminin
Boss Orange, l'actrice Sienna Miller a brillé à l'affiche de Factory Girl, G.I. Joe: Rise of Cobra et Irrésistible Alfie aux côtés de son compagnon Jude Law.

D'après la newsletter n°856 de FashionMag, par Julie Mangaud
 
Repost 0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 23:49
Du 13 mai au 26 septembre prochain, le musée Christian Dior de Granville met en scène "Le Grand Bal Dior", une rétrospective unique, à la croisée des chemins entre l’histoire d’une fête aujourd’hui encore sublimée et plus de 50 "robes de princesse" griffées Dior.

Christian Dior
Robe Arlequin, printemps-été 1998 Haute Couture collection, Christian Dior par John Galliano. Photo: Guy Marineau. © Christian Dior.

Mise en scène par Frédéric Beauclair, l’exposition est annoncée en deux actes. Le premier, axé sur les sources d’inspiration de Christian Dior, reviendra sur les bals de sa jeunesse au casino de Granville à travers une série de photographies d’archives ; puis sur sa découverte à Paris des costumes des ballets de l’Opéra et des ballets russes, ou encore sur ses amitiés avec des contemporains comme le peintre Kees Van Dongen, dont L’Autoportrait en Neptune (1922) lui inspira la création de son tout premier costume de bal. Une pièce d’exception sortie des collections du Centre Pompidou que l’on pourra admirer sur place.

La deuxième partie de l’exposition devrait mettre en lumière le "retour" de certains bals, comme le "Bal des Débutantes" et présentera les "nouveaux bals" donnés par la maison
Dior ces dernières décennies, dont le "Bal des Artistes" donné en 2007 à l’occasion du soixantième anniversaire de la griffe au Château de Versailles.

D'après la newsletter n°853 de FashionMag, par Emilie-Alice Fabrizi
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Sophie Pedot
  • Le blog de Sophie Pedot
  • : Une jeune fille exprime son admiration pour le monde de la mode, du luxe et nous livre les tendances marketing de ce marché... Elle ne parle que de ce qu'elle aime... et si des filles ou des garçons se reconnaissent dans son blog... ils sont tous les bienvenue!!
  • Contact

Liens