Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 15:20

PARIS, 29 jan 2010 (AFP) - Le "Dîner de la Mode contre le Sida" organisé jeudi 28 janvier au soir à Paris par Sidaction en présence du ministre de la culture Frédéric Mitterrand et de nombreuses personnalités, a permis de collecter 720.000 euros, a annoncé vendredi l'association présidée par Pierre Bergé.


Le "Dîner de la Mode contre le Sida" a permis de collecter 720 00 euros.


De son côté, l'actrice Isabelle Adjani a fait une promesse de don de 150.000 euros supplémentaires à titre personnel, "exprimant sa reconnaissance à tous ceux qui font reculer le Sida".

 


A l'invitation de
Pierre Bergé, président du Sidaction, et de Line Renaud, marraine et co-fondatrice, le dîner de la mode 2010 a réuni 766 participants dont les anciens ministres de la Culture Jack Lang et Christine Albanel, de nombreux créateurs et artistes comme Jean-Paul Gaultier, Sonia et Nathalie Rykiel, Fabrice Luchini, Lambert Wilson, Sylvie Vartan, Pascal Greggory, Bartabas, Marisa Berenson, Doc Gynéco, l'effeuilleuse Dita Von Teese, David Hallyday, Naomi Campbell et aussi la championne de natation Laure Manaudou.


Les tables de 10 couverts avaient été facturées 8.500 euros au profit des programmes du Sidaction (aide aux malades et recherche).


Dans un message vidéo,
Carla Bruni-Sarkozy, ambassadrice du fonds mondial de lutte contre le Sida, a formé le voeu que "la bataille contre le Sida finisse bientôt", remerciant le monde de la mode "pour son assiduité et sa générosité".


De son côté,
Pierre Bergé a mis en cause la réforme des hôpitaux qui, selon lui, "entraînera à Paris la fermeture par regroupement de plusieurs services qui accueillent des malades du Sida".


"La lutte contre le sida est avant tout une lutte politique. Si ce n'est pas le politique au plus haut niveau dans ce pays des droits de l'Homme qui prend en charge la lutte contre cette maladie, qui donc le fera ?", s'est interrogé M. Bergé à la tribune.

D'après la newsletter n°781 de FashionMag

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 15:15

La marque spécialiste des produits d’attaches a élaboré avec Swarovski les fermetures "Crystalised", une gamme de glissières arborant des cristaux.

Daniel Swarovski, ModAmont, YKK
Crystalised par Swarovski et YKK


Les premiers modèles seront présentés aux professionnels du secteur lors du prochain salon ModAmont à Paris Porte de Villepinte, et au salon Modaln de Milan. Les concepteurs de YKK nourrissent d’ores et déjà de grandes ambitions pour leur création, fruit d’une année de travail.

"Le succès de ce partenariat est pour nous une évidence et nous sommes très confiants quant à l'évolution de cette collection", laissent-ils entendre. "Les produits que nous présentons marquent le début d’une collaboration qui, dans un futur proche, aboutira à beaucoup d’autres nouveaux développements".


D'après la newsletter n°781 de FashionMag, Par Matthieu Guinebault

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 15:08

Et on reste dans les montres avec le groupe Swatch et la marque Omega...

ZURICH, 29 janvier (Reuters) -
Omega, marque phare de Swatch Group , s'apprête à chronométrer pour la 24e fois les Jeux Olympiques et espère voir sa marque en bénéficier au moment où la consommation de produits de luxe reprend de l'élan.

Omega
Omega, marque phare de Swatch Group , s'apprête à chronométrer pour la 24e fois les Jeux Olympiques.


Les JO d'hiver s'ouvriront à Vancouver, au Canada, le 12 février et la maison horlogère helvétique y déploie une équipe d'environ 240 personnes pour assurer le chronométrage des épreuves.

"Notre présence aux JO n'est pas directement liée à nos ventes. Il est évident que le secteur du luxe haut de gamme a souffert, surtout en Amérique du Nord, mais les choses s'améliorent", a déclaré Stephen Urquhart, président d'
Omega, dans une interview téléphonique à Reuters.

"Le message le plus important tient au fait que le sport évoque des valeurs positives", a-t-il expliqué.
Omega est présent aux Jeux olympiques depuis 1932, à Los Angeles. Cette année-là, une trentaine de chronographes constituait tout l'attirail des chronométreurs.
Si les technologies changent, la force symbolique des Jeux reste intacte, a dit Stephen Urquhart.

"Les JO envoient un signal positif même dans l'environnement actuel (...) Cela aura un impact favorable sur l'état d'esprit des gens aux Etats-Unis, au Canada et dans le monde", a-t-il dit, en rappelant le contexte des Jeux d'été à Pékin en 2008.

"A l'époque à Pékin, la crise était déjà présente mais personne n'en parlait. C'était avant l'effondrement de Lehman, bien sûr. Aujourd'hui, la situation est différente. Vancouver pourrait constituer un tournant."

L'engagement d'
Omega dans les JO ne constitue pas un investissement assurant un retour immédiat, a-t-il précisé. "L'événement permet de construire notre image et de faire naître du désir. Londres 2012 constituera également une opportunité formidable pour nous."

"D'un côté, nous vendons nos services de chronométrage au Comité International Olympique et, de l'autre, nous achetons des droits de marketing, telle que l'utilisation du logo. On ne peut pas vraiment comparer ces deux choses pour établir un compte de profit ou de perte."
Au fil des années,
Omega a contribué à faire évoluer les techniques de chronométrage sportif.

Cette année, les principales nouveautés sont un pistolet pour donner le départ relié à un générateur de son qui déclenche le chronométrage. "Les skieurs de fond seront équipés de GPS, et puis, il y aura des images de haute définition dans le patinage", a détaillé Urquhart.

"Les Jeux d'hiver sont peut-être un peu plus difficiles à chronométrer que ceux d'été parce que la plupart des épreuves se déroulent en extérieur. Les conditions climatiques, surtout le froid, compliquent un peu les choses", a-t-il raconté.

Les sports extrêmes présents aux JO d'hiver devraient en revanche permettre de toucher un public plus jeune. "Il y a le snow-board et le ski freestyle. Le bobsleigh, ça décoiffe et je sais de quoi je parle, j'en ai fait".

D'après la newsletter n°781 de FashionMag, édité par Pascal Schmuck et Marc Angrand

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 15:04

Entrée depuis longtemps dans la légende du 7ème art, la marque horlogère s’associe cette année au 13ème Festival de l’Alpe d’Huez, une édition présidée par Clovis Cornillac.


Elvis Prestley, dans Blue Hawai, portant au poignet La Ventura d'Hamilton


Désormais dans le giron du groupe Swatch, la marque d’origine américaine affiche un beau palmarès cinématographique. A commencer par Blue Hawaï. Le film, sorti en 1961, porte à l’écran un jeune rocker: Elvis Prestley, qui se fera l’ambassadeur de La Ventura, la première montre électrique sortie en 1957 et portée par Elvis Prestley lui-même. Pas moins. Depuis, on la voit régulièrement. Dernièrement, dans les blockbusters hollywoodiens Men In Black ou encore 2001: L’Odyssée de l’espace.

Ces dernières années, c’était au tour du cinéma français de se mettre à l’heure
Hamilton. La marque est apparue, entre autres, dans Celle que j’aime, portée à l’écran par Barbara Scultz et Gérard Darmon, ou encore dans la comédie Safari sortie l’année dernière avec Kad Merad. Le partenariat initié avec le Festival de l’Alpe d’Huez devrait renforcer son assise dans le cercle français.


D'après la newsletter n°781 de FashionMag, par Emilie-Alice Fabrizi

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 14:58

Vinovalie, groupement de caves du Sud-Ouest, a confié au département design de l'agence Acanthe & Les Autres, la création d'un habillage de bouteille inspiré de l'univers historique du rugby (tee en bois verni, lassage et piquage en sur-couture).

D'après la CB News du 01/02/2010, par Emmanuelle Grossir
Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 14:20

 

Izia Petit Bateau Après MGMT, Petit Bateau et BETC Euro RSCG continuent leur campagne "Les mois" en signant une collaboration avec Izia. En plus du visuel presse classique shooté par Benni Valson (sorti le 5 février), l’agence a entièrement conçu le clip du premier single de l’artiste, "Let me alone". Il retrace l’évolution mois par mois de la chanteuse, depuis sa naissance jusqu’à maintenant, à travers une série de photos portraits. Réalisé par François Peyranne (Cosa Production), il sera adapté en publicité pour la marque et diffusé en TV à partir de mars prochain.

D'après la CB News du 29/01/2010

Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 13:47

Plus de 9 millions de pages en anglais, français et espagnol lui sont consacrées sur Google... Kate Moss, dite la brindille, fait le poids question notoriété.La mannequin britannique a pendant plusieurs années été l'incarnation même du "waif look", cette allure de "gamine abandonnée" omniprésente dans la mode des années 90, mais elle a fait du chemin depuis !

Kate Moss
Photo : Arnaldo Magnani/AFP


C'est à la fin des années 80 - elle n'a alors que 14 ans - que la fille de Peter et Linda Moss est "découverte". Sarah Doukas, une ancienne top-model, vient de monter son agence et est en quête de nouveaux visages quand elle croise celui de la jeune Britannique en faisant enregistrer ses bagages l'aéroport JFK de New-York. Kate Moss ne mesure que 1m65 - bien moins que la moyenne de la profession -, mais sa mine de chat retient l'attention.

Les débuts ne sont pas si faciles ; l'ado maigrelette va pourtant bientôt devenir un symbole, après une décennie d'"executive women" en tailleurs sur les podiums. Corinne Day, une autre ancienne modèle, signe les premières photos de la mannequin débutante dans le magazine "The Face" et la révèle au monde.

A 18 ans, photographiée par
Patrick Demarchelier pour les jeans Calvin Klein, Kate Moss devient l'égérie de la marque américaine et ... un véritable phénomène de mode. A 20 ans, jeune beauté androgyne et rebelle, elle accumule les couvertures de "Vogue" et du "Harper's Bazaar", les défilés de couturiers et les gros contrats avec les maisons de luxe.Photographes, acteurs, musiciens, on lui prête de nombreuses liaisons...

A partir de 1994, le couple terrible qu'elle forme avec l'acteur américain Johnny Depp fait les choux gras de la presse, tandis qu'aujourd'hui encore ses idylles continuent de parfaire son côté "rock'n roll attitude".En 1998, à 24 ans, ses addictions diverses la rattrapent ; elle est hospitalisée à la Priory Clinic de Londres pour épuisement. Les contrats reprennent toutefois rapidement après son traitement. Dior,
Chanel, Yves Saint Laurent, Gucci...

Sa silhouette "trash" n'échappe pas à la vindicte mais elle fait vendre (les Britanniques l'appellent "la femme à 30 millions").Le 15 septembre 2005, le "Daily Mirror" fait sa couverture avec une photo issue d'une vidéo tournée avec un téléphone portable et la montrant en train de consommer de la cocaïne. Les griffes
Burberry, Chanel et H&M rompent leurs engagements.Il faudra finalement peu de temps pour que les contrats affluent de nouveau.

Kate Moss signe alors avec Longchamp, Burberry et Versace, dont elle était déjà l'image.Assagie, elle dessine depuis quelques années une ligne de vêtements pour l'enseigne britannique Top Shop, a lancé un parfum à son nom, et continue d'être à l'origine des principaux phénomènes de mode. Le "slim", c'est elle ; les ballerines, c'est elle ; le retour de la botte en caoutchouc et de l'imprimé Léopard, c'est encore elle. Le nouvelle collection de sacs Longchamp ne devrait pas avoir trop de mal à se vendre.V.L., Les Echos

D'après la newsletter n°779 de FashionMag

Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 13:30

22 créateurs de mode de renom se sont prêtés à l’exercice de la petite robe noire customisée de cristaux de Swarovski au profit de la Ligue contre le Cancer et l’American Cancer Society.


Cristaux de Swarovski


Français, Italiens, Anglais ou encore Américains ont ainsi fait cause commune. Chacun a créé une pièce unique ornée de cristaux de Swarovski, l’ensemble exposé à l’Hotel Pozzo di Borgo à Paris.

Présentée dans les salons, l’exposition réunit les robes signées
3.1 Philip Lim, Alberta Ferretti, Alexis Mabille, Azzaro, Boudicca, Catherine Malandrino, Diane von Furstenberg, Donna Karan New York, Fendi, Gaspard Yurkievich, Gianfranco Ferré, Giorgio Armani, Givenchy par Riccardo Tisci, Jean-Paul Gaultier, Lanvin par Alber Elbaz, Marios Schwab, Martin Grant, Missoni, Sonia Rykiel, Thakoon, Valentino et enfin Vivienne Westwood.

Parisienne pendant une semaine, l’exposition devrait rejoindre Pékin avant de finir chez Phillips de Pury à New York. A l’automne devrait se tenir une vente aux enchères, dont les recettes seront reversées à parts égales à deux associations: la Ligue contre le Cancer et l’American Cancer Society pour soutenir la recherche contre les cancers qui touchent les femmes.


D'après la newsletter n°779 de FashionMag, par Emilie-Alice Fabrizi
Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 13:18

PARIS, 27 jan 2010 (AFP) - Couleurs vives, palmes sauvages et armures de conquistadors, Jean Paul Gaultier s'est fait mexicain mercredi pour son défilé de haute couture à Paris, accueillant le public d'une gorgée de tequila.

 

Jean Paul Gaultier
Couture printemps-été 2010
Photo : Patrick Kovarik/AFP


De petits verres étroits, comme on les sert au Mexique à l'apéritif, circulent sur des plateaux, avec des jus de fruits colorés. Du beau monde au premier rang, l'ex mannequin Inès de la Fressange, le comédien Vincent Perez, la cinéaste Tonie Marshall. Soudain, la voix de Dario Moreno "Mexiiiiiiico". Le rideau s'écarte sur une fumée bleue, dans un bruit de feux d'artifice.


Sombreros pour tout le monde et beaucoup de panlalons amples parfois ouverts sur les côtés ou prolongés en jupes avec de l'organdi plissé qui flotte dans le sillage du mannequin.


Une seule marinière - la signature du couturier - sur un tailleur pantalon en jean tissé de perles argent. Des couleurs éclatantes, notamment du turquoise - on trouve la pierre en abondance au Mexique - et des camaïeux de vert à couper le souffle.


Une touche masculine aussi sur quelques tenues, costume trois pièces ou smoking: les mannequins forcent le trait, un cigare barreau de chaise à la main.


Soutien-gorge en éventail de palmes métalliques, fleurs colorées brodées sur fond noir, jeux de tissage "façon vannerie" dont les bandes non tissées forment une traîne à la robe, "effet rayures mexicaines" en gris et couleurs vives comme un poncho ou encore une épaule métallique comme une armure de conquistador sur une robe brodée de clous: le couturier semble avoir exploité tous les éléments visuels du Mexique.


Pas de mariée en finale mais Arielle Dombasle, qui a grandi chez les mariachis, dans une tenue orange vif aux broderies corail et sombrero à rubans, entonnant la chanson mexicaine "Cucurrucucu paloma".


Gaultier
explique en coulisses s'être inspiré du film "Apocalypto" de Mel Gibson. Il a ajouté une pincée d'opérette "pour la joie de vivre, c'est nécessaire en temps de crise, non?"


"J'ai aussi joué avec la végétation, la jungle, comme si les vêtements avaient été faits avec des éléments de la nature", a-t-il ajouté. "Des créatures félines avec un côté oiseau des îles, des mariachis et des conquistadors aussi pour la touche plus masculine".


Dans la soirée,
Valentino a présenté un défilé printanier sur du Debussy, très proche de la nature avec des effets de feuillages, de petites fleurs brodées et des drapés de couleur chair, assortis de noir, de rose et même parfois de jaune fluo.


Une collection moderne avec ses superpositions de tonalités vives et de transparences, ses contrastes de consistances aussi, comme l'utilisation de galuchat (cuir de requin) avec des mousselines et organza vaporeux.


Franck Sorbier
avait proposé 14 modèles à sa clientèle fidèle, tous noirs à l'exception de sa mariée. Sur une musique orientale, les modèles descendent lentement un escalier, jouant parfois les femmes fatales.


Une robe et son étole façon moucharabié a nécessité l'assemblage à la main de 650 pièces géométriques. Une longue robe-bustier avec cape, jeu d'opacités et de transparences comme un vitrail, suscite des applaudissements spontanés.


La collection du Libanais
Elie Saab s'articule autour de couleurs poudrées, chair et lilas, avec notamment des robes longues fendues jusqu'en haut de la cuisse avec un bord de dentelles.

D'après la newsletter n°779 de FashionMag, par Gersende RAMBOURG

Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 13:14

La campagne "Les mois" de Petit Bateau revient dès février avec de nouveaux visages. Après MGMT, c’est donc une autre artiste qui prend la pose. En effet, Izia, chanteuse de 231 mois, est aussi la fille de Jacques Higelin.

Petit Bateau
La chanteuse Izia


Sortie en 2009 et récompensée par le 24e Grand Prix de l'Association pour la promotion de la presse magazine (APPM) en mars 2009, la campagne "Les mois" de Petit Bateau poursuit sa galerie de portraits.

La jeune chanteuse, Izia est de la partie et sera visible dans la presse dès février 2010 au travers de la nouvelle campagne.

Mais la prise de parole va plus loin, puisque
Petit Bateau a choisi son titre "Let me alone" comme bande son du film publicitaire qui sortira début mars. On y découvrira la jeune femme habillée en Petit Bateau depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui.


D'après la newsletter n°779 de FashionMag, par Céline Vautard
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Sophie Pedot
  • Le blog de Sophie Pedot
  • : Une jeune fille exprime son admiration pour le monde de la mode, du luxe et nous livre les tendances marketing de ce marché... Elle ne parle que de ce qu'elle aime... et si des filles ou des garçons se reconnaissent dans son blog... ils sont tous les bienvenue!!
  • Contact

Liens