Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 13:15

2008, Le Temps des Cerises laisse entrevoir les prémisses de son évolution. 2009, elle pousse plus loin la réflexion et pose les premières pierres. 2010, elle poursuit l’aventure, une tripotée de changements et de surprises dans la manche. Car Le Temps des Cerises, ce n’est pas seulement des ceintures cloutées et des tailles basses, ce qu'elle compte bien affirmer.

De l’image au produit et leurs écrins, en passant par le prix, la marque, arrivée à maturité sur le marché français, s’offre des cerises sur le gâteau en explorant de nouveaux relais de croissance.

Le Temps des Cerises, Little Cerise, Japan Rags, Japan R*gs
Nouvelle campagne Le Temps des Cerises


Encourager les clientes à s’offrir des jeans siglés Le Temps des Cerises
Constat numéro 1, le marché du jean, plutôt stable, est tiré vers le haut par les grandes surfaces tandis que les jeanners ont tendance à perdre de la vitesse. Il faut donc booster sa légitimité et adapter son offre. Résultat,
Le Temps des Cerises décide d’alléger les prix de ses jeans basiques en repensant les détails de fabrication. A l’instar de l’entague, venue signer le dos du jean, autrefois en cuir, désormais en tissu. Ou encore des délavages (2, 4 ou 8 ans) qui adopteront des techniques moins onéreuses.

Ainsi la griffe sera capable de proposer ses basiques à dix euros moins chers en moyenne. Les jeans fantaisie, fruit d’une réflexion stylistique orchestrée par Lilyan Richardière, et parés de détails travaillés conservent leur prix (entre 100 et 130 euros).

Soigner son image en choyant sa communication…

Autre challenge: faire évoluer l’image vers le haut. Car si la marque souhaite conserver ses clientes d’origine, elle veut également "séduire un autre profil de consommatrices" au panier moyen plus important, nous explique Nicolas Faure au service communication. Avec l’aide de sa nouvelle agence,
Le Temps des Cerises (et Japan Rags) pense une campagne plus cohérente avec cette image renouvelée et délaisse l’affichage au profit de campagne presse ciblée sur des supports tels que le Elle, Jalouse, GQ, WAD, Marie-Claire ou encore Flavor. Sans compter le parrainage de l’émission "La Mode, la Mode, la Mode".

… et ses produits

Le tout pour mettre en lumière ses efforts sur l’image et le produit:
Le Temps des Cerises devient, au-delà de son ADN de jeanner, une vraie entité mode, et se globalise. Preuve en est avec l’apparition cet hiver d’une quarantaine de modèles de chaussures homme et femme (et enfant pour l’été prochain) pensées avec le licencié FTP. Bienvenue également aux casques qui rempilent pour une deuxième collection. La maroquinerie, fruit d’une collaboration avec le licencié TWC, finira la silhouette du Temps des Cerises et de Japan Rags dès l’été 2010 puis s’ajouteront dès l’hiver 2010, les bijoux et en 2011, les parfums et les solaires.

Le Temps des Cerises, Little Cerise, Japan Rags, Japan R*gs
Nouvelle campagne de communication Japan Rags


Japan Rags prend ses marques…

Dotée d’une offre enrichie, les marques bichonnent aussi les collections textiles. Ces dernières s’affinent, avec des modèles plus forts, et ce, grâce à une styliste dédiée nommée il y a un an.

Idem pour l’homme et pour l’enfant. Le pendant masculin du
Temps des Cerises, Japan Rags n’a d’ailleurs rien à envier à sa grande sœur. L’engouement commercial grandissant en est la preuve. Les chaussures Japan Rags sont déjà dans 250 points de vente et en investiront 500 au total pour l’été 2010.

Née en 2002, la marque dédiée à la gente masculine a décidé de tisser des liens avec l’univers de la musique. Collaboration avec les Inrockuptibles, programming,
Japan Rags s’improvise découvreur de talents. Talents qu’elle soutiendra dans leurs débuts.

Little Cerise et Japan R*gs aussi

Nouveau venu, l’enfant (
Little Cerise pour les filles et Japan R*gs pour les garçons) se révèle un élément fort de par son positionnement image et sa personnalité et attire une clientèle qui n’était pas forcément celle du Temps des Cerises et de Japan Rags: les mamans, les quadragénaires et les CSP+. 100 points de vente pour l’hiver 2009, 100 de plus pour l’été 2010 et l’ouverture sur les marchés internationaux, le kid grandit vite.

Une antenne et une vitrine sur Paris

Outre un showroom presse et commercial (200 m²) tout nouveau tout beau rue Etienne Marcel à Paris, véritable antenne pour le groupe marseillais,
Le Temps des Cerises, Japan Rags et leur version enfant se verront offrir, très prochainement, un flagship de 170 m² au cœur du Marais, rue des Rosiers.

Il vient s'ajouter aux 32 boutiques du réseau retail (d'ailleurs la marque dans sa logique de structure recherche un responsable réseau retail), qui passeront à 34 en 2010 avec l'ouverture d'un magasin à Lyon Part-Dieu et à Béziers. Sans oublier les 800 points de vente multimarques.

L’idée du flagship parisien étant d’avoir une vitrine internationale pour l’ensemble de l’offre et de développer le concept à l’étranger, continue Nicolas Faure. Les acheteurs français et internationaux auront ainsi une vision globale du nouvel univers
Le Temps des Cerises, Japan Rags, Little Cerise et Japan R*gs. Une façon de booster la présence de ces marques au-delà de nos frontières.

Le Temps des Cerises, Little Cerise, Japan Rags, Japan R*gs
Collection été 2010 Japan R*gs


Et l’étranger ?

Trop peu exploités, les marchés étrangers restent eux aussi un relais de croissance non négligeable. Deux filiales ont ouvert leurs portes en 2008, en Suisse et en Espagne, qui a longtemps été le plus gros marché à l’export du
Temps des Cerises, mais crise oblige, elle se fait doubler par l’Allemagne. Une aubaine pour la marque qui bénéficie ainsi d’un point d’entrée sur les pays scandinaves et la Suisse germanique.

En 2010, de nouveaux distributeurs et agents viendront consolider ou amorcer le développement sur l’international.

A noter également que
Le Temps des Cerises est sujette à de nombreuses demandes de franchisés. Un canal de distribution qu'elle entend développer mais dans le futur, préférant se concentrer pour le moment sur ses nombreux changements.

Sur tous les fronts, les marques du groupe français semblent donc décidées à passer à la vitesse supérieure tout en grandissant et en se structurant. La conquête est amorcée. Les "marques mode" n'ont qu'à bien se tenir.


D'après le site www.fashionmag.fr, Par Julie Mangaud, le 8 décembre 2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Sophie Pedot
  • Le blog de Sophie Pedot
  • : Une jeune fille exprime son admiration pour le monde de la mode, du luxe et nous livre les tendances marketing de ce marché... Elle ne parle que de ce qu'elle aime... et si des filles ou des garçons se reconnaissent dans son blog... ils sont tous les bienvenue!!
  • Contact

Liens